Sexe, Pub, Egalités, Pompes

Je suis féministe et pourtant je n'ai pas compris pourquoi le journal Libé avait couté plus cher aux hommes qu'aux femmes pour accéder au même contenu sous prétexte que c'était la Journée de la Femme ce 8 mars 2018.

 

On m'a ensuite fait comprendre que l'argent serait reversé à une association de lutte contre les inégalités.

 

Je n'ai alors pas trouvé cela moins injuste pour les hommes dans la mesure où ils ont été contraints de payer leur journal plus cher que les femmes et de verser cette somme à cette association sans même qu'ils soient libres de le faire.

 

J'ai alors partagé mon ressenti sur mon mur Facebook et le magnifique Joe La Pompe, splendide mâle masqué, traquant et dénonçant les copies de pub et plagiats est alors venu agrémenté mon sentiment d'injustice d'un sentiments de déjà vu.

 

Une idée de déjà vu ?

 

Joe La Pompe m'a alors expliqué que d'autres avait déjà eu l'idée d'un prix différent pour les hommes et pour les femmes avant même que Libération ne l'ait. Joe La Pompe ajouta aussi ces deux hashtags ainsi que les exemples qui suivent.   #InégalitésSalariales #WomensDay

 

Pub 1 : Grey New York - 2017  : https://youtu.be/tUDGK_wLi1w

 

Pub 2 :  Un restaurant 30% plus cher pour les hommes - 2015
Voir le case study : https://youtu.be/jjqI3XzuqOM

 

Pub 3 : Women should not be worth less. Equal work, equal pay.
Agence : Publicis, Zurich
Cannes Lions BRONZE

 

Mais dis moi, qui es-tu Joe La Pompe ? 

"I'm a copycat seeker and a coïncidences hunter in advertising, since 1999. I'm a real pain in the ass for all lazy or dishonest creatives worldwide. I love original ideas. I'm a blogger, a columnist, a book writer, an incorruptible jury member, a keynote speaker... Whatever your agency is, beware, I'm watching you!"

 



09 mars 2018



image

image

image