Des robes

Après mon article sur les talons, après mon article sur les porte-jarretelles, j'avais prévu un article sur les bas.

 

Mais un homme est venu bouleverser l'ordre des choses. Je me suis donc laissée faire.

 

J'ai alors décidé de vous parler des robes. Et j'ai choisi une robe que j'affectionne particulièrement car elle prend ma taille en otage en soulignant mes formes généreuses depuis l'arrêt de la cigarette. Une robe  très proche de mes seins également, si proche qu'elle les porte et les expose.

 

Une robe qui va atterrir au dessus de mes genoux.

 

Et je me suis dit en la portant qu'elle méritait tout comme mes talons et mes porte-jarretelle ou mes bas quelques lignes ici-bas.

 

Ces lignes ne seront pas diffusées un dimanche mais aujourd'hui, un mardi. Elles seront postées sur mon blog sans prévenir ce lecteur qui par ses quelques mots m’aura hier soir tard donné envie de vous écrire pour vous parler des robes aujourd'hui.

 

Mais revenons à elle. Cette robe d'allure très classique mais qui n'a que l'allure car elle se joue de mes formes tout en offrant une liberté totale de mouvement à mon cul.

 

Je me dis alors que les robes ont été créés et imaginées pour cette liberté là et cette légèreté là, celle de nous permettre de sentir le souffle de l'air avant de ressentir peut-être votre souffle à vous qui ne manquez si joliement pas d’air.

 



05 décembre 2017



image